Plus qu’une pompe

my image

Histoire

Biral : 100 ans d’innovations et d’efficacité suisses

Biral, le premier fabricant de pompes suisse implanté à Münsing près de Berne fêtera en août son 100e anniversaire. Après avoir débutée en tant qu’atelier mécanique dédié aux réparations de toutes sortes et point de vente pour des machines agricoles, la petite entreprise d’autrefois s’est spécialisée très tôt dans la construction d’installations de pompage. Aujourd’hui, Biral connaît le succès non seulement en Suisse, mais aussi sur le marché international.

Le chef, deux employés et deux apprentis : tel était le personnel de l’atelier mécanique de Friedrich Bieri à sa création il y a 100 ans. Mais bientôt, l’atelier du Dorfmattweg à Münsing ne se contente pas seulement d’effectuer des réparations, mais aussi conçoit et construit des scies horizontales ainsi que des installations de chauffage au fuel. En 1923, Friedrich Bieri et ses employés construisent des machines frigorifiques d’Escher Wyss, et la même année, les premières installations de pompage sont montées – la première pierre de l’activité principale ultérieure est ainsi posée.

Près de 10 ans plus tard, la petite entreprise de Friedrich Bieri subit elle aussi les conséquences de la crise économique mondiale et se voit contrainte d’occuper ses employés dans l’agriculture. Malgré la guerre, la société parvient à s’imposer et même à se développer – elle a 10 employés en 1945. Trois ans après la guerre, Friedrich Bieri et ses deux fils, Franz et Werner, fondent une société en commandite. L’entreprise occupe alors 15 employés, et la construction de pompes représente déjà 90 pour cent du chiffre d’affaires global.

Le 1er janvier 1953, les deux fils Franz et Werner Bieri reprennent l’entreprise. La société s’appelle dorénavant «Friedrich Bieri’s Söhne» et continue de miser sur les innovations dans le domaine des pompes. En 1956, l’entreprise connaît son premier grand succès avec la fabrication de pompes de recirculation sans presse-étoupe : plus de 1000 installations par an ont pu être produites et vendues à Münsing. Trois ans plus tard, la commercialisation des pompes de recirculation augmente rapidement et l’entreprise est en forte croissance. L’année de ses 40 ans, occupant 40 employés, la société est en quête d’un nouveau site de production. Les 300 mètres carrés du Dorfmattweg étaient devenus trop petits du fait de la nouvelle expansion : en effet, c’est en 1960 que les frères Bieri lancent la commercialisation de leurs pompes à l’étranger, vers les Pays-Bas, l’Allemagne, la Belgique, la Grande-Bretagne et l’Autriche. Un an plus tard, ils s’installent dans les nouveaux bâtiments d’usine d’une surface de production de 1500 m2. 100 employés y travaillent en 1961.

En 1962, les deux propriétaires de l’entreprise fondent Motorenfabrik RCB à Beinwil am See. Cette usine sera dédiée à la fabrication des moteurs pour les pompes Bieri. L’entreprise grandit alors à nouveau pour compter 140 employés.

En 1966, Ulrich Bieri entre dans l’entreprise en tant que représentant de la troisième génération et la société change une nouvelle fois de nom : la société en nom collectif «Friedrich Bieri’s Söhne» devient «Bieri Pumpenbau AG ». Entre-temps, des pompes pionnières de conception spéciale sont fabriquées dans les halls de production de Münsing pour tous types de matières à refouler et la société passe à 170 employés. Pour pouvoir proposer des prestations de prévoyance nettement meilleures, la prévoyance retraite est externalisée en 1968 en une fondation autonome de prévoyance du personnel.

Dans les années 1970, la société Bieri Pumpenbau AG poursuit son ascension. En 1971, l’entreprise en plein essor s’installe à l’adresse Südstrasse 10 à Münsing dans un nouveau bâtiment. Les premiers équipements informatiques sont mis en service en 1972 et un chiffre d’affaires record de 35,8 millions de francs suisses est réalisé. Un deuxième représentant de la troisième génération, Peter Bieri, entre dans l’entreprise en 1973. Il prend la responsabilité de la production. Lorsque les horaires flexibles sont instaurés en 1974, l’entreprise Bieri Pumpenbau AG occupe 265 employés.

Peu de temps après, le constructeur de pompes de Berne, couronné de succès, doit néanmoins essuyer un revers. Compte tenu de la récession, l’entreprise connaît une baisse des commandes de mai à juillet 1975, en conséquence de quoi, le chômage partiel est déclaré et l’effectif est réduit à 245 employés. Le marché se rétablit déjà dès 1976 : le chiffre d’affaires progresse à nouveau et l’effectif est ramené à son niveau préalable à la récession.

Le changement de génération complet est opéré en 1979 : Ulrich, Peter et Hansruedi Bieri reprennent la direction de l’entreprise. Parallèlement sont créées une filiale en Allemagne, et un an plus tard, une agence commerciale à Zurich. Dès lors, les premiers PC ont fait leur apparition et bientôt – en 1982 – l’ensemble du traitement des commandes et de la facturation est informatisé.

À la filiale créée en Autriche en 1982, viennent s’ajouter en 1988 une filiale aux Pays-Bas et une filiale aux États-Unis. C’est alors qu’apparaît pour la première fois de son histoire, sa dénomination ultérieure (et encore actuelle) : la filiale américaine est fondée sous la dénomination Biral Inc. Stimulée par de nombreux succès, l’entreprise de Münsing poursuit sa course au développement en 1989 – dans l’année de son 70e anniversaire. Elle reprend la société Habil en Allemagne et fonde une quatrième filiale en Grande-Bretagne. En même temps, le département de traitement des eaux prend son indépendance et devient une société à part entière dénommée Bewatec qui reste dans le groupe. L’entreprise obtient la certification ISO-9001/EN 29001 en 1991.

En 1992, Bieri Pumpenbau AG qui occupe entre temps 420 personnes connaît des problèmes de débouchés. En conséquence de quoi, la filiale autrichienne est vendue. Après la période de récession des années 1970, il a fallu avoir recours au chômage partiel pour la deuxième fois dans l’histoire de l’entreprise en même temps que la société s’est vue contrainte de réduire son effectif. La crise n’est cependant pas finie : par manque de liquidités apparaissent de plus en plus de difficultés d’approvisionnement, et l’usine de moteurs Motorenfabrik RCB n’est plus en mesure de produire. Ainsi, la société Bieri Pumpenbau AG avec un effectif de 375 employés est vendue le 26 mars 1993 à la société danoise Grundfos.

Compte tenu des tendances à la récession de 1994, une succursale de RCB Motorenbau AG est fermée et la filiale en Grande-Bretagne est liquidée. Après avoir complété la gamme par des circulateurs régulés, la structure de l’assortiment est resserrée et la production est rationalisée en vue de devenir une organisation orientée process. La société RCB Motorenbau AG et l’entreprise détachée Bewatec sont vendues. L’effectif est alors nettement réduit. Après un changement de raison sociale en 1998, Biral AG qui compte désormais 150 employés entame le récent chapitre de son histoire. Celui-ci devait être couronné de succès.

Deux ans plus tard, le nouveau groupe Biral est l’une des premières entreprises suisses à être certifiée ISO 9001:2000. La même année, le constructeur de pompes avide d’innovations lance la pompe économe en énergie MC 10. Il peut depuis lors se targuer d’être l’inventeur des pompes de recirculation de chauffage modernes. L’invention révolutionnaire du circulateur de chauffage MC 10 se voit décerner le Prix Eta 2000 en 2001 ainsi que le prix de l’énergie et de l’environnement (Institut Wuppertaler) ; ces nouvelles pompes permettent d’économiser jusqu’à 80 % d’énergie.

Biral reste dorénavant fidèle à son objectif de faire un usage autant que possible économique et efficient de l’énergie grâce à la mise en œuvre de technologies innovantes. En 2011, les deux bâtiments de Münsing sont rénovés, ce qui a permis de réduire la consommation de mazout de 75 %, et depuis le raccordement au réseau de distribution de chaleur Sud de la commune de Münsing, Biral ne rejette plus de CO2 et sa production est climatiquement neutre.

Durant ces dernières années, la forte capacité d’innovation de Biral ne s’est pas seulement exprimée au travers des lancements de nouveaux produits, mais aussi par le biais de son engagement en faveur d’une qualité totale (Engagement in Total Quality Management, TQM) – également primé – ainsi que le centre de formation Biral Campus inauguré en 2012. Dans son propre centre de formation et de compétences, Biral organise des sessions de formation continue qui s’adressent à l’ensemble de la branche, par exemple dans le cadre des «Biral Experience Days», qui suscitent un vif intérêt et sont très fréquentées. Depuis 2017, Biral anime également un centre Biral Campus à Würselen (Allemagne) ; les filiales néerlandaises et allemandes s’y implantent un an plus tard.

Le groupe Biral trouve ses racines dans l’atelier mécanique de Friedrich Bieri fondé à Münsing il y a 100 ans – le plus ancien fabricant de pompes de recirculation à haute efficacité énergétique, toujours mû par le même souci d’innovation. Aujourd’hui, Biral compte 180 collaboratrices et collaborateurs. Tous s’engagent à partager avec fierté le même objectif majeur : à savoir, construire les meilleures pompes qui soient. Et conseiller et accompagner leurs clients locaux et internationaux avec compétence et passion. «Biral dispose aujourd’hui non seulement de produits d’une qualité exceptionnelle et innovants, mais aussi d’un remarquable éventail de prestations et de services d’assistance technique» dit avec satisfaction le PDG du groupe Biral, Roger Weber. Friedrich Bieri en aurait certainement été très heureux.

Ce site utilise des cookies

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En utilisant notre site Web, vous consentez à tous les cookies conformément à notre Politique sur les cookies. Pour plus d'informations, voir Protection des données.